Confinés, les jeunes organisent des soirées clandestines

Alors que le confinement le plus strict est appliqué sur la quasi totalité du globe, les jeunes français comme d’habitude transgressent les règles. Les dealers ont repris leur place au coin des rues pour servir les masses de clients sortis de chez eux en toute impunité. Les établissement scolaires fermés, ces jeunes se regroupent tous les soirs pour fêter ce qui pourrait bien être les derniers instants de leur vie. Dans des squats abandonnés de toute surveillance ou chez eux , ces soirées clandestines fleurissent partout en France, et Nîmes n’est pas épargnée. Le covid-19 est dans nos rues et cela, ces adolescents ont du l’oublier ou minimiser la situation sanitaire actuelle. Cependant le risque n’est pas moindre, il continue à tuer chaque jours des milliers de personnes à travers le monde et ne cessera pas de si tôt.

Cependant ce lundi, leur soirée clandestine fut écourté par l’arrivée des secours suite à une overdose. Le jeune de 16 ans, étudiant au lycée Alphonse Daudet est toujours dans le coma au CHU de Nîmes. La police est arrivée quelques instants plus tard prévenu par les pompiers. Les jeunes furent arrêtés et prirent tous une amende de 135 euros qui s’éleva beaucoup plus pour les récidivistes ou les dealers. Toutefois, certains présentant de sévères problèmes respiratoires ont été conduits à l’hôpital eux aussi. Aucune information concernant leur états de santé n’a été divulgué à ce jours.

La preuve en image, ces 2 photos ont été prises ce lundi 27 avril au alentours de 23h.

Ceci est une fausse information vous découvrirez la raison dimanche !

avatar

brice delamare

Jeunes demi-romain, mes passions sont la physique quantique et la biologie … ah non excusez moi, ceci est mon discours de S. La vérité c'est que mon esprit navigue au delà des frontières de l'histoire et de l'art dans des mondes abstraits ou règnes les œuvres antiques comme contemporaines. Quand je n'écrit pas un article, je dessine, architecture et mode sont mes thèmes favoris. Mais la lecture prend aussi pas mal de mon temps, à croire que les lettres de mon moulins m'aère l'esprit.

You may also like...

1 Response

  1. mai 3, 2020

    […] Confinés, les jeunes organisent des soirées clandestines – La Boum […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.