Alfred Nobel, qu’a-t-il fait ?

Alfred Bernhard Nobel est né il y a exactement 187 ans, le 31 octobre 1833 à Stockholm. Il est le fils d’Immanuel Nobel. Descendant d’Olof Rudbeck, la famille Nobel est une grande famille d’ingénieurs à qui l’ont doit beaucoup d’invention comme le contreplaqué moderne (crée par Immanuel Nobel). A lui seul Alfred Nobel est dépositaire de plus de 350 brevets. Une paille ! 

Découvrez ce qui l’a mené à la création des prix Nobel …

Alfred Nobel par Emil Österman

A seulement 18 ans, Alfred quitte la Russie où il vit depuis ces 9 ans pour les USA où il apprend pendant un temps aux coté du célèbre ingénieur John Ericsson. Puis il part un an à Paris ou il étudie sous la direction de Jules Pelouze, un proche d’Ascanio Sobrero qui découvrit la nitroglycérine en 1847. De retour en Russie avec son Père, il se consacre entièrement à l’étude des explosifs dès 1862. Car oui, chaque famille à un « thème », certain sont boulanger de père en fils mais chez les Nobel, leur domaine de prédilection est l’explosif.

Des siècle durant, la poudre à canon était souveraine dans le domaine de l’explosif, jusqu’à la découverte de la nitrocellulose, de la nitroglycérine et surtout jusqu’à l’arriver d’Alfred Nobel. Il s’attaque donc à la nitroglycérine qui est très instable et dangereuse à transporter. Durant ces travaux il découvrit par hasard la réponse. En mélangeant la nitroglycérine à du Kieselguhr (un solide inerte et absorbant), l’explosif devient plus sûr à transporté et à manipuler, tellement qu’il faut un détonateur pour que cela explose ! Voilà comment Alfred changea la face du monde en inventant … la Dynamite ! boum !

Puis il retourna en France où il s’installa à Sevran. Un petit village composé majoritairement d’ingénieurs en explosif qui travaillaient pour la poudrerie national. Il y poursuivit ces travaux et découvrit la poudre sans fumée, développé secrètement à la poudrerie national française. Ou encore la dynamite gomme ou « gelignite« .


Le marchand de la mort est mort. Le Dr Alfred Nobel, qui fit fortune en trouvant le moyen de tuer plus de personnes plus rapidement que jamais auparavant, est mort hier.

Cette phrase provenant d’une nécrologie erronée publié par un journal français en 1888 fit prendre conscience à Alfred l’image qu’il allait laissé derrière lui. Il décida de laissé une meilleure image de lui dans l’histoire. De retour à Paris après avoir quitté la France pour lItalie en 1890, il se réunit au Cercle suédois et norvégien de Paris le 27 novembre 1895. Ce jour là il annonça qu’il léguera la quasi-totalité de sa fortune à un fond devant la redistribué « à ceux qui au cours de l’année écoulée auront rendu à l’humanité les plus grands services« . Ce dans 5 thèmes :

  • Paix et Diplomatie
  • littérature
  • Chimie
  • Physiologie et Médecine
  • Physique

C’est la naissance du Prix Nobel et la dernière création d’Alfred Nobel.

Quant à lui il fut décoré de la légions d’honneur française et de l’étoile polaire suédoise. Il mourut d’un accident vasculaire cérébrale le 10 décembre 1896.

médaille des prix Nobel
avatar

brice delamare

Jeunes demi-romain, mes passions sont la physique quantique et la biologie … ah non excusez moi, ceci est mon discours de S. La vérité c'est que mon esprit navigue au delà des frontières de l'histoire et de l'art dans des mondes abstraits ou règnes les œuvres antiques comme contemporaines. Quand je n'écrit pas un article, je dessine, architecture et mode sont mes thèmes favoris. Mais la lecture prend aussi pas mal de mon temps, à croire que les lettres de mon moulins m'aère l'esprit.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.