Champagne ! fêtons son histoire

Anniversaires, mariages, soirées, inaugurations ou tout simplement dans le quotidien des familles mondaines, une boisson légèrement alcoolisée et effervescente est consommée avec ou sans modération selon l’occasion. Je vous parle du Champagne, une réussite qui a fait la fierté de la France mais qui a failli ne jamais subsister au temps. Découvrez comment le champagne est arrivé jusqu’à aujourd’hui : la journée mondiale du Champagne.

Il était une fois un envahisseur latin qui conquit toute la Gaule en -52 avant J.C. Voilà la région Champagne devenue Romaine et intégrée à l’immense empire qui plus tard posséda tout le pourtour de la « mare nostrum« . Ce sont ces romains qui implantèrent les premiers, des vignes en France et dans la région Champagne au IVe siècle ap J.C. Par la suite c’est le clergé, fortement implanté à Reims qui encouragea la production de vin dans ces abbayes de la région. A cet époque le vin ne possédait pas encore ces fameuses bulles.

Les débuts de cette potion magique

Les vins de la région acquièrent le nom de « vin de champagne » que sous le règne de Henri IV. Mais ce terme prend difficilement racine dans la région puisque le terme « champagne » désigne des terres non fertiles et non du vin. L’essor des vins de champagne est dû au changement du désir des consommateurs qui au XVIIe préférèrent les vins « gris » très faiblement colorés. Ces vins séduisent les cours royales Françaises et Anglaises sous l’impulsion de nobles familles parisiennes possédant des terres en champagne. Cependant ces vins ont un problème, ils se gardent très mal en fût. Vers 1660 ces vins sont donc mis en bouteille grâce à l’invention des bouteilles de vins et du bouchon en liège par les anglais. Ce moyes de conservation préserve les arômes et les saveurs du vin de champagne. Mais à la surprise générale le vin, une fois en bouteille se mit à pétiller !  Cela fit peur, à tel point qu’il fut surnommé :

Vin du diable ou saute bouchon

à cause des bouteilles qui explosaient et des bouchons qui sautaient sous la pression. Heureusement cela plut aux anglais qui commandèrent des fûts en vrac et qu’ils mettaient eux même en bouteille. Ils s’y rajoutèrent du sucre de canne provenant de leurs colonies dans les caraïbes afin de le rendre plus alcoolisé.

Avènement du « Champagne »

Le Champagne a proprement parlé est considéré comme l’oeuvre d’un moine de l’abbaye bénédictine d’Hautvilliers : Dom Pérignon. Ce moine fut le premier à assembler différents cépages améliorant la qualité et faisant disparaître les défauts du champagne. Selon la légende Dom Pérignon aurait découvert une méthode de vinification des vins mousseux lors d’un pèlerinage à l’abbaye bénédictine de Saint Hilaire en Languedoc proche de Limoux (ou l’on fabrique des vins mousseux depuis plus d’un siècle). De retour en champagne il aurait testé ce nouveau procédé sur les vins de champagne. Une autre légende attribue à Dom Pérignon la création d’une bouteille plus épaisse afin qu’elle n’explose pas. Ingénieux ce Pérignon et ce pour notre plus grand plaisir.

Effervescence du Champagne 

1729, marque le début de l’âge d’or du champagne, en effet un nom que l’on connait tous créa le premier négoce de vins effervescents de champagne, la maison Ruinart par Nicolas Irénée Ruinart. Il était jusque là interdit par la loi de vendre en bouteille (les fûts étant plus facile à contrôler et taxer), ce n’est qu’en 1728 que le roi Louis XV permit le transport et la vente de vin en bouteille. A l’époque ce n’est que 0,5% de la production qui est exportée soit 300 000 bouteilles par an, principalement produites par des abbayes comme Dom Pérignon ou Dom Ruinart. La fin du XVIIIe est marquée par l’internationalisation du Champagne grâce à de nobles familles qui mettent en place une promotion efficace de leur vins, comme Claude Moët ou la famille Bollinger. Des femmes contribuèrent à la notoriété du Champagne comme Mme Pommery ou la célèbre Mme Clicquot surnommé la « Grande dame de Champagne« . 

Mme Clicquot

De nos jours

Le 4 juillet 2015 marque le début d’une nouvelle ère, celle de la protection par le patrimoine mondial car oui le champagne et sa région sont désormais classés à l’UNESCO. Le plus célèbre et le plus cher est sans nul doute le champagne dom Pérignon, évitez donc de le sabrer lors du podium d’une course (sauf si vous voulait que dom Pérignon se retourne dans sa tombe) celui ci est produit par le plus grand producteur : Moët et Chandon. Domaine appartenant à l’immense empire du luxe qu’est le groupe LVMH. Au total c’est 312 millions de bouteilles qui sont expédiées en 2015 pour 4,74 milliards d’euros de chiffre d’affaire. 

avatar

brice delamare

Jeunes demi-romain, mes passions sont la physique quantique et la biologie … ah non excusez moi, ceci est mon discours de S. La vérité c'est que mon esprit navigue au delà des frontières de l'histoire et de l'art dans des mondes abstraits ou règnes les œuvres antiques comme contemporaines. Quand je n'écrit pas un article, je dessine, architecture et mode sont mes thèmes favoris. Mais la lecture prend aussi pas mal de mon temps, à croire que les lettres de mon moulins m'aère l'esprit.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.