Parcoursup : Est-ce si mauvais ?

Parcoursup est une plateforme numérique où chaque année des élèves de Terminale mais aussi des élèves en situation de réorientation mettent en avant leurs vœux pour l’enseignement supérieur, néanmoins elle est souvent source de conflit au près des lycéens qui ne comprennent pas toujours la sélection faite. Le Nim va tout vous expliquer sur cette plateforme avec des explications et des conseils.

Logo de Parcoursup

Tout d’abord, Parcoursup est une plateforme numérique (ouverte en 2018) qui permet d’entrer ses choix, ses vœux pour l’enseignement supérieur. C’est à dire que chaque terminal va entrer la formation qu’il a choisit au préalable. Celle-ci sera ensuite traiter par l’établissement en question qui déterminera s’il souhaite vous prendre ou non (pour le cas des formations sélectives).

Les différents types de vœux :

Vous avez plusieurs types de vœux qui vous sont proposés dit sélectif (BTS, DUT, prépas…) et des vœux non sélectif (licence).

Attention : Nous vous conseillons de mettre toujours un vœux non sélectif où vous êtes sur d’être pris pour ne pas vous retrouver sans rien l’année prochaine.

Les différentes périodes :

Les dates données correspondes à celle de l’année précédente. Chaque année les dates sont plus ou moins proche de celles des années précédentes.

  • 20 décembre – 22 janvier : Ouverture de la plateforme pour découvrir le site, les formations…
  • 22 janvier – 12 mars : Inscription sur Parcoursup et formulation de ces vœux. 
  • 13 mars – 2 avril : Confirmation des vœux c’est à dire que chacun doit compléter son dossier avec sa lettre de motivation, ses bulletins, fiche avenir (avis des professeurs en fonction de vos vœux).
  • 19 mai – 17 juillet : Résultats !

Autres dates qui ne concernent uniquement ceux qui n’ont pas eu soit ce qui veulent soit ceux qui n’ont pas eu de réponse positive :

  • 16 juin – 10 septembre : Phase complémentaire : formulation de nouveaux vœux dans les formations où il reste de la place. 
  • à partir du 8 juillet : possibilité de demander de l’aide auprès de la commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) de son académie.

Par ailleurs entre le 2 avril et le 19 mai, ce sont les établissements qui lisent vos dossiers pour vous classer dans une liste appelé « liste d’appel » (dans cette liste d’appel vous allez obtenir un numéro d’appel, votre numéro d’appel est donc le nombre de personnes qui vont être appelé devant vous). Les établissements vont alors vous classer en fonction de vos notes (celle de première et terminale mais aussi celle des épreuves anticipés du baccalauréat) mais aussi des appréciations de vos professeurs, de vos absences et retards.

Nos conseils :

Tout d’abord, avant de s’inscrire sur Parcoursup, je vous conseille fortement de faire de nombreux salons étudiants pour vous sensibiliser avec les différents domaines qui vous intéresse en fonction de votre formation.

Dès l’ouverture de Parcoursup (aux alentours de mi-décembre) vous allez pouvoir consulter les différentes formations disponibles. N’oubliez pas de les regarder, d’une part, pour vous sensibiliser avec cette plateforme et d’autre part pour découvrir toutes les formations proposées.

Ne négliger pas votre parcours extra-scolaire. En effet, vous pouvez le mettre en avant dans vos lettres de motivations que vous allez devoir rédigé pour chaque formation mais aussi dans la rubrique « Mes Activités » 

Et bien sûr le dernier conseil c’est TRAVAILLER ! Car, il est très important dans votre dossier scolaire de montrer que vous êtes un bon élève et qu’il faut vous choisir plutôt qu’un autre et pas qu’au niveau des notes…


Parcoursup est-ce si mauvais ?

Il y a différents points sur lesquels Parcoursup a provoqué des grèves notamment au début de son installation (en 2018). En effet, de nombreux élèves ont jugés cette plateforme comme trop sélective. De nombreuses personnes n’ont pas eu ce qu’il souhaitait sur cette plateforme.

Tout d’abord, l’entrée dans les études supérieures a toujours été sélective (hors licence non sélective) c’est ainsi que l’ancien modèle était tout aussi sélectif et étudiait les dossiers autant que Parcoursup. Certes nous ne savons pas pourquoi les établissements nous refuse car il s’agit d’abord d’un brassage en fonction des notes et ensuite dans les dossiers mais ce n’est pas la fin du monde pour autant. Et si vous êtes sur liste d’attente ce n’est pas la catastrophe car vous allez pouvoir étudier cette liste en fonction des taux des années précédentes et tant que vous êtes sur liste d’attente vous pouvez être pris !

Voici un petit récapitulatif des points positifs et négatifs :

Les points positifs :

  • Vous pouvez consulter toutes les formations disponibles partout en France.
  • La plateforme est très très bien expliqué, de nombreuses vidéos sont mis en place pour tout comprendre. Et Parcoursup est présent sur les réseaux sociaux.
  • De plus en plus de formations sont disponibles sur la plateforme. Chaque année de nouvelles formations sont disponibles.

Les points négatifs :

  • Elle peut être juger trop sélective comme je l’ai déjà dit.
  • Elle juge sûrement trop sur les notes et pas assez sur les appréciations et parcours extra-scolaire.
  • Tout est sur dossier alors au revoir aux fans des concours car ils sont de plus en plus rare.

Pour finir, Parcoursup ce n’est pas une catastrophe et chaque année tout le monde qui s’occupe de cette plateforme font le leur mieux pour qu’elle fonctionne à merveille même si ce n’est pas toujours le cas.


Auteur

You may also like...

1 Response

  1. avatar Caire dit :

    Merci pour cet article, je voulais me renseigner au sujet de Parcoursup pour mon fils et j’ai bien apprécié la clarté de vos explications.
    Seul petit conseil, attention à votre orthographe, il y a des coquilles et l’article perd en crédibilité alors qu’il est bien pensé, c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.