Avons-nous encore une vie privée ?

Avec l’arrivée d’internet dans les années 1990, notre vie en dépend. Nous utilisons tous internet, et surtout tout le temps, nous ne pouvons plus l’éviter pour les réseaux sociaux, l’actualité, désormais la musique (plateforme de streaming) ou encore la télévision (qui est de plus en plus digitale). Mais Internet aime bien savoir et sauvegarder tout ce que l’on fait. Le Nim enquête pour vous sur notre vie privée et le traitement de nos données personnelles sur internet.

A ce jour, tout ce que nous faisons sur internet est sauvegardé pour être ensuite vendu. Avez-vous déjà remarqué que sur les réseaux sociaux vous trouvez des publicités selon vos goûts, selon ce que vous avez recherché il y a peu de temps sur internet. 

Un réel buisness s’est crée autour d’internet et surtout autour des données personnelles de chacun, Internet connaît notre vie, sait ce que l’on aime et va vous personnaliser toutes vos pubs pour vous pousser à l’achat. 

Comment fonctionne la vente de vos données personnelles ?

Tout d’abord, vous consultez une information, un produit sur Google (n’importe quel moteur de recherche), celui-ci va sauvegarder l’information et va ensuite la revendre à d’autres sites, aux réseaux sociaux notamment, ainsi vous allez retrouver un produit similaire pour vous pousser à la consommation.

Que dit la loi ?

En France (et en Europe), il s’agit de la RGPD (règlement générale sur la protection des données) qui traite les failles sur le traitement de nos données personnelles. Le ministère de l’économie et des finances a publié toutes les informations sur la protection des données personnelles : 

Protection des données personnelles : quels sont vos droits ?

Et selon cette loi vous avez le droit de consulter tout ce qu’internet sait sur vous, et tout ce que vous êtes allé voir sur le net? Vous allez être choqué…on retrouve toute notre vie, tous nos centres d’intérêts, tout ce que l’on a comme application…si vous souhaitez aller voir, rendez-vous sur un réseaux social, prenons l’exemple d’Instagram, allez dans « paramètres », « sécurité », dans données et historique, vous accéderez aux données soit en allant dans « accéder aux données » (vous allez pouvoir consulter tout ce que vous aimez), soit « télécharger vos données », dans cette rubrique vous trouverez toutes les discussions que vous avez émises et reçues, les likes, les commentaires, ce que vous avez recherché, les lieux où vous avez consulté l’application (en cas de géolocalisation activée)… en bref tout ce que vous avez fait sur ce réseau social ainsi que toutes les données que le réseau a acheté pour personnaliser votre fil d’actualité. 

Aujourd’hui, sommes-nous plus en sécurité ?

Oui et non, les données sont protégées mais plus utilisées qu’auparavant, le buisness sur nos données personnelles grandit alors qu’avant il n’existait point.

Aujourd’hui les données personnelles sont plus ou moins bien traitées, par exemple, le 28 juillet 2020, l’Australie a poursuivi Google pour une mauvaise gestion et surtout une utilisation abusive des données personnelles de leurs consommateurs. 

Tous les moteurs de recherches (principaux vendeurs de données personnelles) sont de plus en plus gourmands et vendent de plus en plus de données pour le business quitte à se retrouver hors-la-loi. 

A ce jour, il est très compliqué de ne pas subir la vente de données personnelles sachant qu’elle est présente sur tous les sites notamment grâce aux cookies (=traceurs de navigation).  Certes vous pouvez les refuser, mais parfois cela n’est pas possible car pour la majorité des sites vous êtes obligés de les accepter, sinon vous ne pouvez pas continuer de naviguer sur celui-ci. 

Pour finir, nous n’avons plus de vie privée à cause d’internet et du buisness autour des ventes des données personnelles. Il est très difficile de l’éviter y compris si vous utilisez les réseaux sociaux. 

Et comme le dit le dicton « quand c’est gratuit, c’est vous le produit ! ».


Auteur

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.