Le théâtre enfoui des Jardins de la Fontaine

Tous les Nîmois connaissent évidemment les Jardins de la Fontaine, que nous y soyons allés pour faire une balade à poney, des tours de kart, courir ou simplement se promener. Mais je pense que peu de nîmois, ou du moins les nouvelles générations, savent ce que cache la pelouse aux alentours de la grotte, en haut de l’escalier principal.

La pelouse en haut de l’escalier principal des Jardins de la Fontaine- Photo L

Revenons en 1854, lorsque Auguste Pelet, un archéologue et inspecteur des monuments historiques du XIXème siècle, a, le premier, découvert les ruines d’un édifice antique, en l’occurrence un théâtre. A l’époque, les connaissances sur ce monument ne sont pas très précises, mais M. Pelet en a créé une maquette en liège que nous pouvons trouver au Musée de la Romanité. Celle-ci nous présente un théâtre taillé dans le roc, en forme de demi-lune (configuration classique pour les théâtres antiques), dont neuf gradins ont été exhumés.

Buste d’Auguste Pelet au musée de la romanité à Nîmes- Photo L

Parmi ces neuf gradins, seuls trois étaient intacts, les six autres ont pu être déduis des entailles présentes dans la roche. A cette époque, Germer-Durand, un historien et archéologue, membre de l’académie du Gard, pense que la construction de ce petit théâtre daterait de la fin du premier siècle ou au commencement du deuxième. D’après des inscriptions retrouvées dans la ville, des troupes d’artistes grecs auraient été de passage durant cette période, ce qui tendrait à confirmer la fonction de ce petit monument romain. Il sera ensuite enseveli probablement par faute de moyens pour poursuivre les fouilles.

Mais ce dernier sera de nouveau exhumé lors d’une nouvelle campagne de fouilles réalisée à cet endroit entre 1943 et 1944, sous l’initiative de M. Chauvel, architecte en chef des Monuments Historique de l’époque.

Malheureusement pour notre patrimoine, ce petit théâtre ne sera pas laissé à l’air libre, dans un souci de préservation, et repose désormais, comme dit précédemment, sous la pelouse en haut de l’escalier principal.

Nîmes ne possède pas de théâtre antique visible, contrairement à d’autres villes telle Orange qui dispose d’un magnifique théâtre romain bien conservé, qui conserve encore aujourd’hui sa fonction première puisqu’il accueille chaque année divers spectacles (opéras, pièces, concerts…).

La statue impériale d’Auguste dans le mur de scène du théâtre antique d’Orange – Photo L

Je m’excuse de ne pas avoir pu vous montrer une image de la maquette, mais malheureusement les photos ne sont pas libres de droit et la maquette n’est pas exposée au musée de la romanité (elle doit être dans les réserves). En revanche, je peux vous conseiller de rechercher les photos sur internet pour pouvoir voir à quoi il ressemble. J’espère que cet article vous a tout de même plu et qu’il vous a appris quelque chose. Merci d’avoir lu !

Auteur

You may also like...

6 Responses

  1. avatar Samuel dit :

    Article très intéressant
    Merci Léa !

    • avatar Léa Sahuguet dit :

      C’est nous qui vous remercions ! Je vous conseil vivement de jeter un œil aux autres articles qui sont tout aussi intéressant !

  2. avatar delamare Annie dit :

    Oui intéressant, je ne connaissais pas l’existence de ce théâtre si bien caché!
    Merci Léa

  3. Bonjour Léa, Oui ton sujet m’a intéressé merci Asgeir Andersen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.