Parlons peu, parlons Europe…

L’union européenne, c’est un sujet qui fait débat aujourd’hui. Entre la laborieuse sortie du Royaume Uni et les récentes élections pour le Parlement, tous les médias ne parlent que de ça. Alors nous, on a décidé d’expliquer quelques petits points sur l’Europe.


L’union européenne c’est quoi ?

Elle né en 1958, sous le nom de Communauté économique européenne, à l’initiative de six pays : l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Comme son nom l’indique, son but était alors de renforcer la coopération économique. Ils considéraient que si les pays européens devenaient dépendants économiquement les uns des autres, ils seraient moins enclin à faire la guerre. Et voilà comment né ce marché unique intérieur.

Selon son site officiel, l’Union européenne est une union politique et économique unique au monde entre 28 pays couvrant une bonne partie du continent européen.

Au cours des décennies suivantes, d’autres pays européens entrent dans l’Union et les activités de celle-ci se développent : commerce, aide humanitaire, diplomatie, environnement etc. L’Union Européenne est composée de nombreuses institutions dont le Parlement européen, pour lequel les citoyens européens ont été invités à voter fin mai.


Les élections européennes de 2019

Ce dimanche 26 mai 2019 se sont terminées les 8e élections européennes au suffrage universel direct. Elles se déroulent tout les 5 ans depuis 1979. Au programme : les habitants de 27 pays à travers l’Europe votant pour élire les 751 députés au Parlement Européen.

En France, voici le trio de tête après l’annonce des résultats : le Rassemblement National obtient 23,3 % des voix, suivi de près par la République en Marche avec 22,4 %, et enfin, la surprise de ces élections, Europe Ecologie-Les Verts fait une percée avec 13,4 % des voix.

Voici les résultats les plus surprenants de ces élections :

Tout d’abord, la montée inattendue des écologistes, absolument pas prévue par les sondages. C’est le parti qui séduit le plus les moins de 34 ans, cela rappelle les nombreuses et récentes mobilisations pour le climat. Ils se placent comme la première force de gauche dans ces élections. Cela fait bien étendu écho à la déconvenue des autres parties de gauche : 6,3 % pour la France Insoumise, 6,2 % pour le PS, 3,3 % pour la liste de Benoît Hamon… Pour Les Républicains, c’est également une défaite : 8,5 % des voix contre les 13 % attendus par les sondages. En bref, ces élections européennes ont confirmées les tendances politiques actuelles : montée de l’extrème droite en Europe, combat Rassemblement National-La République en Marche, et « Vague Verte » qui agite les jeunes européens.

ANECDOTE Depuis une loi du 23 mars 2019, le vote est maintenant autorisé dans les prisons. Et c’est pour cela que les détenus de 165 prisons françaises, sur 188 prisons au total soit seulement 23 prisons laissées de côté, ont voté par correspondance aux élections européennes. Fait surprenant, le taux de participation est bien plus élevé que la moyenne nationale : il est de 85 % ! La liste du Rassemblement national arrive en tête avec 23 % des voix, suivie par celle de la France Insoumise avec un score de 19 %, malgré qu’elle n’ait recueilli que 6 % des voix à l’échelle nationale.


Quelques idées reçues sur l’Union européenne…

L’euro a réduit le pouvoir d’achat des français

FAUX

Le pouvoir d’achat baisse si les prix augmentent plus vite que les revenus. Mais, selon l’Insee, l’euro a renforcé la stabilité des prix. Les prix ont moins augmenté depuis l’arrivée de l’euro que pendant les 15 dernières années de vie des francs.

L’Union européenne décide la majorité des lois françaises

FAUX

Seulement 20 % des lois françaises viennent de l’Union européenne, et celle-ci ne réglemente presque pas l’éducation, le logement et la culture.

Les fonctionnaires européens ne paient pas d’impôts

FAUX

Ils doivent payer un impôt européen, en fonction de leur salaire, qui est reversé au budget de l’Union. Ce qui est vrai cependant, c’est le salaire conséquent que touchent les députés européens : environ 6 600 € par mois, sans compter les primes diverses, les frais d’élus et déplacements professionnels remboursés, l’enveloppe dédiée aux assistants parlementaires …


Le saviez-vous ? L’Union Européenne en chiffres

50,2 %

C’est le taux de participation de la population française aux élections européennes de 2019, ce chiffre est en nette hausse par rapport aux élections de 2014 !

2012

C’est l’année où l’Union Européenne s’est vue décernée le Prix Nobel de la paix pour son action en faveur de la paix, la démocratie et les droits de l’homme.

72 %

Des français réclament un changement fondamental de politique après la défaite du parti présidentiel aux élections européennes

40 %

Des lois françaises en matière d’agriculture et de pêche ont une origine européenne

24

C’est le nombre de langues officielles de l’Union européenne

74 %

Des européens pensent que la monnaie unique est une bonne chose

513 millions

De personnes vivent dans l’Union européenne


Quel futur pour l’Europe ?

En mars 2017, la Commission Européenne publie un rapport appelé le « Livre Blanc ». Son but ? Proposer une réflexion sur l’avenir et les possibles évolutions de l’Union européenne. Il détaille 5 scénarios pour l’horizon 2025.

S’inscrire dans la continuité

En bref, peu de changements ! Simplement améliorer les mécanismes économiques et budgétaires, et améliorer la coopération entre les états-membres.

Rien d’autre que le marché unique

Pour faire simple, c’est un retour à un système proche de ce qu’il était à la création de la CEE en 1958. Des sujets comme la politique étrangère ou l’immigration ne seront plus gérés par l’Union européenne.

Ceux qui veulent plus font plus

L’Union Européenne continue d’avancer dans la même direction mais les membres que le veulent peuvent monter des coalitions pour mettre en place les projets et mesures qu’ils souhaitent

Faire moins mais de manière plus efficace

Ce scénario veut redéfinir les priorités de l’UE. Certaines domaines seront abandonnés et d’autres privilégiés et renforcés

Faire beaucoup plus ensemble

Un renforcement du pouvoir de l’Union Européenne considérable ! Les états membres parleraient d’une seule voix et s’accorderaient sur une politique unique. Plan assez utopique de nos jours…


Auteur

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.